Cinco de Mayo, fête patriotique 5 décembre 2018 – Posted in: Folklore, Histoire – Tags: , , ,

Le Cinco de Mayo est une date importante dans l’histoire du Mexique, c’est, en effet, le 5 mai 1862 que, contre toute attente, l’armée mexicaine emmenée par le général Ignacio Zaragoza mis en déroute à Puebla l’armée française de l’empereur Napoléon III, celle-ci étant réputée bien mieux équipée et entrainée.

Pour comprendre comment les français se retrouvèrent en territoire mexicain, il faut remonter quelques années plus tôt…

Les années précédant l’invasion par les français, le Mexique est en proie à la guerre civile. Celle-ci ruine l’économie du pays et la dette vis-à-vis des nations étrangères telles que l’Espagne, le Royaume-Uni et la France explose.

En 1861, le président Benito Juárez décide de suspendre le paiement de la dette pendant 2 ans afin de reconstruire le pays. Si l’Espagne et le Royaume-Uni négocient une entente, la France y voit une opportunité d’établir sa mainmise sur le Mexique.

L’empereur Napoléon III fit envoyer une armée forte de 6.500 hommes prête à fondre sur la capitale Mexico. Après une première victoire des français à Las Cumbres (Veracruz), Puebla avec ses deux forts de Loreto et de la Guadalupe était la dernière place susceptible d’arrêter l’avancée française.

Les français ne pensaient faire qu’une bouchée d’une armée mexicaine plus faible numériquement (4.000 hommes) et mal équipée. Mais le général Ignacio Zaragoza appelé en renfort pour défendre la ville réussit à parfaitement déjouer l’attaque française. Il bénéficia d’une meilleure connaissance du terrain et tira profit d’une attaque frontale des français sur les forts pour les surprendre sur leurs flans. Après plusieurs attaques sans résultat, les français démoralisés par l’importance de leurs pertes se retirèrent et battirent en retraite.

Même si, par la suite, les français réussirent à s’emparer de Mexico et nommer l’archiduc Maximilien empereur du Mexique (jusqu’en 1867), le Cinco de Mayo est resté dans les mémoires un symbole de résistance et de fierté nationale. Il est aujourd’hui une fête très populaire au Mexique.