L’agave bleu, au coeur d’une boisson emblématique… la tequila 24 juin 2019 – Posted in: Culture, Traditions – Tags: , , , ,

L’agave, qui vient du grec ‘agauê’ qui signifie ‘admirable’, est une plante originaire principalement du Mexique et qui compte plusieurs centaines d’espèces différentes. Parmi celles-ci, une espèce fait plus particulièrement parler d’elle, l’agave tequilana ou agave bleu.

L’agave bleu est, en effet, utilisée pour l’élaboration de la tequila (en espagnol, el tequila est un mot masculin). Elle se retrouve essentiellement dans l’Etat de Jalisco, où les espagnols les plantaient sur les pentes arides de terre rouge entourant leurs haciendas. Le processus de fabrication demandant énormément d’eau, les premières distilleries s’installèrent en contrebas de la petite ville de Tequila, où l’eau y est en abondance… C’est ainsi que cette petite ville devint la capitale de la boisson emblématique du Mexique et lui donna, fort logiquement, son nom !

Il faut environ une dizaine d’années avant que l’agave soit prête à être récoltée. Le cœur est, à ce moment, dépouillé de ses feuilles (il fait alors penser à une sorte de gros ananas) et ensuite tailladé. Le processus comprend les étapes de cuisson du cœur, de décoction et refroidissement, de presse afin d’obtenir le jus et enfin de fermentation (ajout d’eau et de levure) et de distillation.

A savoir ! Il existe trois catégories de tequila, se distinguant par leurs couleurs et leurs temps de vieillissement… La tequila blanco, très populaire en Europe, est transparente et est obtenue directement après distillation. La tequila reposado est, elle, de couleur jaune-or et doit être vieillie au minimum deux mois en fût de chêne. Enfin, la tequila añejo doit rester au minimum un an dans les mêmes tonneaux et est de couleur jaune-brun foncé.

A ne pas confondre Tequila et Mezcal ! … Même si les deux spiritueux sont fabriqués à base de l’agave et peuvent donc être considérés comme ‘alcools frères’, trois différences majeures sont à considérer. Premièrement, le mezcal est tiré de la variété d’agave appelée espadin, contrairement à l’agave tequilana pour la tequila. Les régions de production sont également différentes, Oaxaca pour le mezcal et la région de Jalisco pour la deuxième. Enfin, les méthodes de fabrication divergent.

Comment boire la tequila ? … Parmi les classiques, on pourra citer, entres-autres, la tequila rápido – tequila mélangée à du citron vert et une boisson gazeuse. Elle se boit cul-sec, d’un coup, on soulève le verre (fermé par la paume de la main) pour en taper le fond sur le comptoir ou une table. Citons aussi la tequila sangrita – tequila accompagnée d’un jus de tomate pimenté assez fort, où l’on boit une gorgée de l’une après une gorgée de l’autre. Les tequilas reposado et añejo, elles, se dégustent avec sagesse, calme et respect…